Le château de la grenouille érudite
Article mis en ligne le 18 novembre 2016
dernière modification le 29 septembre 2016

par Isabelle
logo imprimer

Au château de la grenouille érudite

Comme chaque soir, dans leur belle demeure, en forêt de Chantilly, Catherine et Jean-Claude se sont endormis dans les bras l’un de l’autre, tendrement enlacés, amoureux.

Tout est calme ce matin, les premiers rayons du soleil traversent les persiennes, l’odeur du café arrive aux narines de Jean-Claude, le lit à ses côtés est vide. En hâte, il enfile le caleçon égaré, la veille au soir, sur la carpette de la chambre.

A l’office, il se verse un grand bol de café, la maison est calme, son regard se noie dans la prairie devant l’escalier monumental, surplombant le parc.

Une biche craintive tremblotte sous le grand chêne où nous aimons tant y prendre notre petit-déjeuner. Elle est là, avec sa robe beige, son arrière-train qu’il devine tout blanc et si joliment duveteux.
Elle a des yeux maquillés, comme si le rimmel lui avait dessiné, avec perfection, le contour des yeux. A-t’-elle peur ? Que fait-elle, seule, dans ce château de la grenouille érudite ? Où sont les faons ? Une maman biche, seule au monde, est-ce possible ? Il la trouve magnifique, sa silhouette se découpant dans les premiers rayons du soleil, il a envie de la secourir, mais que fait-elle là ? Qu’attend-elle ainsi ?
Il sort son Iphone, déclenche et déclenche à nouveau, les photos sont magnifiques, cet animal est d’une beauté incroyable, un cadeau de Dame Nature.

Il appelle Catherine pour qu’elle découvre et partage avec lui, la venue de cet animal, dans leur propriété. La biche avance avec élégance, ses cuisses luisent au soleil, les muscles sont dessinés à la perfection, elle lui paraît, à la fois, solide et fragile. Les lignes de son corps se découpent à la perfection, dans ces lueurs matinales du Valois.

Où est Catherine enfin ? Il a envie de partager cet instant magique , avec elle.
Il se décide, il sort sur le perron, il croise son regard, elle a les yeux bleus, des lèvres pulpeuses, sa peau est mordorée, cette biche, lui, semble étrange...Elle lui rappelle...Une voix en off lui annonce que cette biche n’est autre que sa femme.

Il vacille, il est muet d’émotion, il s’adosse à la glycine majestueuse de l’entrée.
Tout lui devient clair,malgré l’émoi. Elle lui fait penser et c’est une évidence. Elle a les yeux de Catherine. La couleur, qu’elle préfère, le beige recouvre son corps, de la pointe du museau jusqu’aux sabots des pattes arrières. Dans le buisson derrière elle, se tiennent deux jeunes faons. Le plus fort des deux ne ressemble pas à sa mère, il a un poil plus terne et d’une jolie couleur châtaigne et le plus petit semble être la réplique de sa mère.

Jean-Claude vacille, tremble, des sueurs l’envahissent. Il est difficile de vivre vingt ans avec une compagnes qui a pris quelques rides. Mais comment peut-il redécouvrir avec de nouveaux yeux, le corps nu de cet animal, héros de la forêt. Son cœur chavire, s’emballe, il est en train de tomber amoureux de cette biche aux yeux tendres.

Ses enfants lui paraissent d’une grande et immense fragilité, ils ont besoin de lui, il doit les protéger. C’est une obligation. Il n’a plus le choix. Il n’a jamais su le faire et le voilà, en ce petit matin d’automne, à ouvrir les deux battants d’un boxe vide, pour les protéger tous les trois. Il l’aime, il les aime plus que tout. Peu importe ce qu’ils sont devenus, son cœur leur a ouvert les portes.

M.A

Dans la même rubrique

Larmes
le 22 janvier 2017
par Isabelle
L’ANKOU...Toussaint 2016.
le 9 janvier 2017
par Isabelle
Textes courts et passionnants
le 18 novembre 2016
par Isabelle
Je le fixai...
le 18 novembre 2016
par Isabelle

Atelier d’écriture Oh ! Les beaux jours

Bonjour à toutes et à tous,

L’association Oh ! Les beaux jours, organise le vendredi 20 octobre 2017 son atelier d’écriture mensuel.

Nous aurons le plaisir de nous retrouver comme tous les mois.

N’hésitez pas à vous renseigner et à venir nous rejoindre.
Nous vous accueillerons avec plaisir.

Chaleureusement

Isabelle

Atelier d’écriture à Livry Gargan

Les ateliers à Livry Gargan, ont repris depuis le mois de septembre.

Plusieurs personnes avaient déménagé ou s’en sont allées vers d’autres activités. Nous avons à la date d’aujourd’hui, 19 octobre 2017, plusieurs nouvelles inscriptions à notre plus grande joie !

N’hésitez pas à vous renseigner et à me contacter ou mieux, à venir tenter cette belle aventure qu’est l’écriture en atelier.

Prochain atelier samedi 28 octobre, à 13h30 à Livry, venez tenter l’aventure !

A bientôt.
Chaleureusement

Isabelle



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2016-2017 © Les mots de Capucine - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.16